Retour à la page d'accueil | Accessibilité | Aller au menu | Passer le menu | Aller au contenu | Aller au moteur de recherche | Plan du site | Contact

Concours

Concours - Animateur territorial

Imprimer RSS

Les caractéristiques générales

Filière

Grade

Catégorie

Animation

Animateur territorial

B

Mode de recrutement

Concours

Conditions d'accès

Externe sur titre avec épreuves

Interne sur épreuves

3ème concours sur épreuves

Niveau requis

Accessible à partir du niveau IV

Brochure et inscription

Plus d'informations :

  • Vous pouvez suivre les actualités directement sur notre site internet !

Les statistiques

Plus d'informations en téléchargeant les statistiques sous format "pdf" de la session :

MAME : le Cdg59 s'engage à vos côtés

S'informer sur la Mission Accessibilité et Maintien dans l'Emploi (MAME) par simple clic.

Haut de page

Les missions

Les membres du cadre d'emplois des animateurs territoriaux coordonnent et mettent en œuvre des activités d'animation. Ils peuvent encadrer des adjoints d'animation. Ils interviennent dans le secteur périscolaire et dans les domaines de l'animation des quartiers, de la médiation sociale, de la cohésion sociale, du développement rural et de la politique du développement social urbain. Ils peuvent participer à la mise en place de mesures d'insertion.

Ils interviennent également au sein de structures d'accueil ou d'hébergement, ainsi que dans l'organisation d'activités de loisirs.

Dans le domaine de la médiation sociale, les animateurs territoriaux peuvent conduire ou coordonner les actions de prévention des conflits ou de rétablissement du dialogue entre les personnes et les institutions dans les espaces publics ou ouverts au public.

Les titulaires des grades d'animateur principal de 2ème classe et d'animateur principal de 1ère classe ont vocation à occuper des emplois qui, relevant des domaines d'activité mentionnés ci-dessus, correspondent à un niveau particulier d'expertise. Ils peuvent concevoir et coordonner des projets d'activités socio-éducatives, culturelles et de loisirs, encadrer une équipe d'animation, être adjoints au responsable de service, participer à la conception du projet d'animation de la collectivité locale et à la coordination d'une ou plusieurs structures d'animation. Ils peuvent être chargés de l'animation de réseaux dans les domaines sociaux, culturels ou d'activités de loisirs. Ils peuvent également conduire des actions de formation. Dans le domaine de la médiation sociale, ils contribuent au maintien de la cohésion sociale par le développement de partenariats avec les autres professionnels intervenant auprès des publics visés au premier paragraphe.

 

Métiers

Le répertoire des métiers territoriaux ainsi que les fiches prospectives sont accessibles directement sur le site du C.N.F.P.T.

Rémunération - Carrière

Comment évoluer dans le cadre d'emplois des animateurs territoriaux ? En découvrant la fiche carrière par simple clic.


Les fonctionnaires territoriaux perçoivent un traitement mensuel basé sur des échelles indiciaires.

Le système indiciaire qui sert de base à cette rémunération est le même que celui qui est applicable aux fonctionnaires de l'Etat et subit les mêmes majorations.

Au traitement s'ajoutent :

  • Une indemnité de résidence (3 zones, maximum 3 % du traitement brut),
  • Le cas échéant, un supplément familial de traitement (attribué aux agents publics ayant au moins un enfant à charge au sens des prestations familiales)
  • Eventuellement, certaines primes ou indemnités propres à chaque collectivité territoriale.

Le grade d'animateur territorial est affecté d'une échelle indiciaire de l'indice brut 348 à 576, soit au 1er janvier 2015 :

  • 1 509,48 € de traitement brut mensuel au 1er échelon
  • 2 250,32 € de traitement brut mensuel au 13ème échelon.

Les fonctionnaires des collectivités territoriales sont affiliés à un régime particulier de sécurité sociale et de retraite accordant les mêmes avantages que le régime des fonctionnaires de l'Etat. 

Haut de page

Les conditions au concours à titre externe, au concours à titre interne ainsi qu'au troisième concours d'accès au grade d'animateur territorial

Concours à titre externe

Le concours externe est un concours sur titre avec épreuves ouvert pour 30 % au moins des postes à pourvoir, aux candidats titulaires d'un titre ou diplôme professionnel, délivré au nom de l'Etat et inscrit au répertoire national des certifications professionnelles, classé au moins au niveau IV délivré dans les domaines correspondant aux missions confiées aux membres du cadre d'emplois telles que définies au deuxième onglet intitulé "missions, métiers, carrières, rémunérations" ou d'une qualification reconnue comme équivalente dans les conditions fixées par le décret n° décret n° 2007-196 du 13 février 2007  relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d'accès aux corps et cadres d'emplois de la fonction publique.

Tout connaître sur les conditions dérogatoires d'accès brochure en pages 7 à 9.

Concours à titre interne

Le concours interne est ouvert, pour au plus 50 % des postes à pourvoir, aux :

  • Fonctionnaires et agents publics des collectivités territoriales, de l'Etat, des établissements publics qui en dépendent, y compris ceux mentionnés à l'article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière, aux militaires ainsi qu'aux agents en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale  à la date de clôture des inscriptions, comptant au moins quatre ans de services publics au 1er janvier de l'année au titre de laquelle le concours d'animateur territorial est organisé.

Depuis l'arrêt du Conseil d'Etat en date du 1er octobre 2014, "la condition d'ancienneté de services publics (...) doit s'entendre comme visant les personnes ayant servi (...) en qualité d'agent d'un service public administratif, y compris celles qui ont été employées, pendant tout ou partie de cette période, dans le cadre de contrats relevant du droit privé en vertu de dispositions législatives particulières".

  • Candidats qui justifient de quatre ans de services accomplis dans une administration, un organisme ou un établissement  d'un Etat membre de la Communauté européenne ou d'un Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen autres que la France dont les missions sont comparables à celles des administrations et des établissements publics dans lesquels les fonctionnaires civils mentionnés à l'article 2 de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires exercent leurs fonctions, et qui ont, le cas échéant, reçu dans l'un de ces Etats une formation équivalente à celle requise par les statuts particuliers du grade d'animateur territorial.

Troisième concours

Le troisième concours est ouvert, pour au plus 20 % des postes à pourvoir, aux candidats justifiant, au 1er janvier de l'année au titre de laquelle il est ouvert, de l'exercice, pendant une durée de quatre ans au moins d'une ou de plusieurs activités professionnelles, ou d'un ou de plusieurs mandats de membre d'une assemblée élue d'une collectivité territoriale, ou d'une ou de plusieurs activités accomplies en qualité de responsable d'une association.

Restez vigilant(e)s !

La durée de ces activités ou mandats ne peut être prise en compte que si les intéressés n'avaient pas, lorsqu'il les exerçaient, la qualité de fonctionnaire, de magistrat, de militaire ou d'agent public.

Les activités professionnelles prises en compte au titre de ce concours doivent avoir été exercées dans des domaines correspondant aux missions dévolues aux animateurs territoriaux.

Les périodes au cours desquelles l'exercice d'une ou plusieurs activités ou d'un ou plusieurs mandats aura été simultané ne sont prises en compte qu'à un seul titre.

Les épreuves au concours à titre externe, au concours à titre interne ainsi qu'au troisième concours de recrutement des animateurs territoriaux

Il est rappelé aux candidats qu'en vertu de l'article 18 du décret n° 2013-593 du 5 juillet 2013 relatif aux conditions générales de recrutement et d'avancement de grade et portant dispositions statutaires diverses applicables aux fonctionnaires de la fonction publique territoriale, que "tout candidat qui ne participe pas à l'une des épreuves obligatoires est éliminé".


A retenir 


Le concours à titre externe comporte une épreuve d'admissibilité et une épreuve d'admission.
Les concours à titre interne ainsi qu'au troisième concours comportent une épreuve d'admissibilité identique et une épreuve d'admission.

Nature de l'épreuve

Durée

Coef

Infos+

Annales

La préparation : mieux connaître pour bien réussir !

Se préparer

L'épreuve d'admissibilité au concours à titre externe est la suivante :

L'épreuve d'admissibilité consiste à répondre à un ensemble de questions, dont le nombre est compris entre trois et cinq, à partir des éléments d'un dossier portant sur l'animation sociale, socio-éducative ou culturelle dans les collectivités territoriales, permettant d'apprécier les capacités du candidat à analyser et à présenter des informations de manière organisée.

3 h

1

Cadrage

L'épreuve d'admissibilité, identique au concours à titre interne ainsi qu'au troisième concours, est la suivante :

L'épreuve d'admissibilité consiste en la rédaction d'une note à partir des éléments d'un dossier portant sur l'animation sociale, socio-éducative ou culturelle dans les collectivités territoriales, permettant d'apprécier les capacités du candidat à analyser une situation en relation avec les missions dévolues aux membres du cadre d'emplois.

3 h

1

Cadrage

L'épreuve d'admission au concours à titre externe est la suivante :

Cadrage

(E,I,3èc)

L'épreuve d'admission consiste en un entretien ayant pour point de départ un exposé du candidat sur sa formation et son projet professionnel permettant au jury d'apprécier sa capacité à s'intégrer dans l'environnement professionnel au sein duquel il est appelé à travailler, sa motivation et son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d'emplois.

20 mn dont 5 mn au plus d'exposé

1

L'épreuve d'admission au concours à titre interne est la suivante :

L'épreuve d'admission consiste en un entretien ayant pour point de départ un exposé du candidat sur les acquis de son expérience professionnelle et permettant au jury d'apprécier sa motivation et son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d'emplois.

20 mn dont 5 mn au plus d'exposé

1

L'épreuve d'admission au troisième concours est la suivante :

L'épreuve d'admission consiste en un entretien ayant pour point de départ un exposé du candidat sur les acquis de son expérience professionnelle et permettant au jury d'apprécier sa motivation, son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d'emplois ainsi que sa capacité à s'intégrer dans l'environnement professionnel au sein duquel il est appelé à travailler.

20 mn dont 5 mn au plus d'exposé

1

Les annales par session :

. Sujet intégral : répondre à un ensemble de questions... (externe)

2013

. Extrait d'annales : rédaction d'une note (interne et 3èc)

2013

 

Les références réglementaires

Texte 

 Date

 Intitulé

80-490

loi du 1er juillet 1980

portant diverses dispositions en faveur de certaines catégories de femmes et de personnes chargées de famille

81-317

décret du 7 avril 1981

fixant les conditions dans lesquelles certains pères et mères de famille bénéficient d'une dispense de diplôme pour se présenter à divers concours

84-53

loi du 26 janvier 1984

portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale

Code du sport

Titre II : Sportifs, Chapitre 1er :

Sport de haut niveau, Article L221-3

2007-196

Décret du 13 février 2007

relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d'accès aux corps et cadres d'emplois de la fonction publique

arrêté

du 19 juin 2007

fixant la liste des concours et les règles de composition et de fonctionnement des commissions d'équivalences de diplômes pour l'accès aux concours de la fonction publique territoriale

2008-512

Décret du 29 mai 2008

relatif à la formation statutaire obligatoire des fonctionnaires territoriaux

Code du travail, Titre I

Travailleurs handicapés, Chapitre II :

Obligation d'emploi des travailleurs handicapés, mutilés de guerre et assimilés, Article L5212-13

2010-329

décret du 22 mars 2010

portant dispositions statutaires communes à divers cadres d'emplois de fonctionnaires de la catégorie B de la fonction publique territoriale

2010-330

décret du 22 mars 2010

fixant l'échelonnement indiciaire applicable aux membres des cadres d'emplois régis par le décret n° 2010-329 du 22 mars 2010 portant dispositions statutaires communes à plusieurs cadres d'emplois de fonctionnaires de la catégories B de la fonction publique territoriale

2011-558

décret du 20 mai 2011

portant statut particulier du cadre d'emplois des animateurs territoriaux

2011-559

décret du 20 mai 2011

fixant les modalités d'organisation des concours pour le recrutement des animateurs territoriaux

2013-593

décret du 5 juillet 2013

relatif aux conditions générales de recrutement et d'avancement de grade et portant dispositions statutaires diverses applicables aux fonctionnaires de la fonction publique territoriale

Arrêt n° 363482

arrêt du Conseil d'Etat du 1er octobre 2014

"Mme B"

Mise à jour en mars 2015